Étapes clés pour créer une association : guide pratique

Vous envisagez de créer une association pour défendre une cause, promouvoir un projet commun ou encore partager une passion ? Voici un guide détaillé qui vous expliquera les étapes à suivre pour mener à bien ce projet, en tant qu’avocat spécialisé dans ce domaine.

I. Préparation et réflexion préalables

Avant de vous lancer dans la création d’une association, il est essentiel de prendre le temps de réfléchir à plusieurs éléments clés. Tout d’abord, identifiez l’objet de l’association, c’est-à-dire le but qu’elle poursuit. Ce dernier doit être précis, non lucratif et respecter les principes fondamentaux du droit français.

Ensuite, évaluez la faisabilité de votre projet associatif. Pour cela, étudiez les besoins auxquels votre association pourrait répondre et vérifiez s’il existe déjà des structures similaires dans votre région. De plus, n’hésitez pas à solliciter l’avis d’autres personnes impliquées dans le secteur associatif ou à rencontrer des experts juridiques afin d’affiner votre projet.

II. Rédaction des statuts

La rédaction des statuts est une étape cruciale pour la création d’une association. Ces derniers doivent mentionner au minimum :

  • Le nom de l’association et son siège social;
  • L’objet de l’association;
  • La durée de l’association (si elle est temporaire);
  • Les modalités d’adhésion et de radiation des membres;
  • Les règles de fonctionnement, notamment en ce qui concerne les organes dirigeants et la prise de décision;
  • Les conditions de dissolution de l’association.

N’hésitez pas à consulter des modèles de statuts pour vous aider dans cette démarche. Cependant, assurez-vous que ces derniers soient adaptés à votre projet associatif et respectent les spécificités légales propres à votre domaine d’action.

III. Assemblée générale constitutive

Une fois les statuts rédigés, il convient d’organiser une assemblée générale constitutive, au cours de laquelle seront élus les membres du bureau (président, trésorier, secrétaire) et adoptés les statuts. Les membres fondateurs présents doivent signer le procès-verbal de cette assemblée, qui attestera officiellement de la création de l’association.

IV. Déclaration en préfecture

L’étape suivante consiste à déclarer la création de l’association auprès de la préfecture du département où se trouve son siège social. Pour cela, vous devrez fournir :

  • Un exemplaire des statuts signés par les membres fondateurs;
  • Le procès-verbal d’assemblée générale constitutive;
  • Une liste des personnes chargées de l’administration de l’association (bureau) avec leurs nom, prénom, date et lieu de naissance, profession, domicile et nationalité;
  • Un formulaire CERFA n°13973*03 dûment complété et signé.

Cette déclaration peut être effectuée en ligne, par courrier ou directement sur place. Suite à cette démarche, un récépissé vous sera délivré attestant la légalité de votre association.

V. Publication au Journal Officiel

Enfin, pour que votre association soit reconnue officiellement, il faut procéder à sa publication au Journal Officiel des Associations et Fondations d’Entreprise (JOAFE). Vous devrez envoyer une demande de publication à l’INSEE qui contient :

  • Les informations relatives à l’association (nom, sigle, objet);
  • Le siège social;
  • La date de création;
  • Les noms des membres du bureau;
  • L’extrait du procès-verbal d’assemblée générale constitutive mentionnant l’adoption des statuts.

Une fois publiée au JOAFE, votre association disposera d’une capacité juridique lui permettant notamment d’ouvrir un compte bancaire, de signer des contrats ou de recevoir des subventions.

VI. Formalités complémentaires

Selon le type d’association que vous créez et les activités qu’elle mène, vous devrez peut-être effectuer certaines démarches supplémentaires :

  • Demande d’agrément auprès des autorités compétentes si l’association exerce certaines activités réglementées;
  • Déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) si vous collectez des données personnelles;
  • Adhésion à une fédération ou un réseau associatif pour bénéficier de leur soutien et expertise.

En suivant ces étapes, vous serez en mesure de créer une association conforme aux exigences légales. Toutefois, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un avocat spécialisé pour vous accompagner dans cette démarche et vous assurer que votre projet associatif respecte les dispositions légales en vigueur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*